Je suis ici et là

Je suis ici et là,
paradis fouettant d’innombrables rivages
entre ciel et terre,
troisième élément, enivrant éther.
Toujours sur mes plages
se promènent badauds, je suis las.

Partout abordée, et jamais caressée
ni même protégée
Cascade, grise de couleur,
J’hypnotise ces abandonnés
Aube chatoyante, lumières reflétées.

Étendues, ici et là, femmes cruelles,
Muses,  enfant sauvages,
je déborde de rage
Et vous, entretenant ce feu, restées telles quelles.

Avançant, reculant, je me désespère
d’un jour, pouvoir vous atteindre
et pourtant, n’y tenant guère.

Comme les muses, nous nous promenons,
Filles naturelles de Jupiter et de Lune.

Nous te regardons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.