Plaidoyer pour désaimer

Les portes de l’ascenseur se referment et je monte en apesanteur. Bordel, je tombe. Mes sens s’affolent. Bouffé d’oxygène, mon cerveau s’éteint. La seconde s’éternise. Explosion vitale. Second Boom de mon cœur. Troisième mouvement. Je réponds. Les couleurs reviennent, chatoient. S’illuminent puissamment. Et les mots sortent. Naturellement. Ça colle. L’entente